xtitre.jpg

De Ploumanach à Trégastel, les chaos rocheux de la côte de granit rose servirent d’abri aux gardiens de moutons et de chèvres et aux familles pauvres des pêcheurs à pied qui hantaient l’estran à la recherche de leur nourriture pendant le 19e siècle et au début du 20e siècle. Aménagements sommaires où quelques murs maçonnés fermaient l’entrée de trous sous les roches, formant une pièce unique avec un conduit de cheminée et un sol en terre battue, ces habitations troglodytes n’ont aujourd’hui pratiquement laissé aucune trace dans le paysage, sauf peut-être à Trégastel sous le rocher du Père Eternel, devenu l’entrée de l’aquarium marin.

1.jpg
7.jpg
trégastel.jpg